Sites – Ovaires Polykystiques

Sites intéressantes sur le syndrome Ovaires Polykystiques que J’ai trouvé dans une sémio écrit par Annie Duguay

A+, b

http://www.cwhn.ca/ressources/faq/pcos_f.html

http://www.meridiens.org/acuMoxi/STEPHAN-SOPK.htm

http://www.gfmer.ch/Cours/Syndrome_ovaires_polykystiques.htm

http://www.meridiens.org/acuMoxi/OVAIRE.htm

http://www.meridiens.org/acuMoxi/STEPHAN-RECP-TRANSDUCTION.htm

http://128698.aceboard.net/128698-739-6574-0-syndrome-ovaires-polykystiques.htm

http://www.gera.fr/Downloads/Formation_Medicale/PROCREATIQUE-ET-ACUPUNCTURE/recours-72943.pdf

http://www.internethealthlibrary.com/Health-problems/Polycystic%20Ovaries%20-%20researchAltTherapies.htm

http://www.acufinder.com/Acupuncture+Information/Detail/Chinese+Medicine+Polycystic+Ovarian+Syndrome

http://www.acupuncture-dfw.com/pcos.html

http://www.harmonyacupuncture.biz/info_polycystic_ovarian_syndrome.htm

http://www.chinesemedicineclinic.com/PCOS.html

Ce contenu a été publié dans Non classé par Bruce. Mettez-le en favori avec son permalien.

2 réflexions au sujet de « Sites – Ovaires Polykystiques »

  1. Puisque ça semble intéresser quelqu’un… j’ai décidé de partager avec vous le fruit de mes recherches sur le sujet. (En passant on a eu de très bons résultats pour ce traitement.)

    Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), aussi appelé syndrome de Stein-Leventhal, est un désordre hormonal qui touche entre 6 et 10% des femmes.
    Le SOPK se caractérise par une augmentation inhabituelle des androgènes (hormones mâles) dans les ovaires, ce qui nuit à la maturation des ovules. Au lieu d’être libérés au moment de l’ovulation, les ovules se transforment en kystes, de petites poches remplies de liquide. Ces kystes s’accumulent dans les ovaires et augmentent parfois de volume.
    Le SOPK peut aussi affecter plusieurs autres systèmes dans l’organisme et entraîner des conséquences à long terme sur la santé.
    Voici une liste des symptômes les plus courants du SOPK :
    irrégularité des menstruations (oligoménorrhée);
    absence totale des menstruations (aménorrhée);
    saignements excessifs pendant les menstruations (polyménorrhée);
    augmentation du volume des ovaires avec formation de nombreux petits kystes ou follicules indolores qui se forment à l’intérieur de l’ovaire;
    petites excroissances de peau pouvant atteindre la taille d’un raisin sec et apparaissant généralement dans la région des aisselles ou du cou (appelé aussi acrochordons);
    brunissement et épaississement de la peau dans la région du cou, des aines, des aisselles et des replis cutanés (appelé aussi acanthosis nigricans);
    perte de cheveux;
    pilosité excessive sur toutes les régions du corps, y compris le visage (hirsutisme);
    acné;
    prise de poids et obésité;
    augmentation du taux de sucre dans le sang; et
    infertilité.
    On ne connaît pas les causes du SOPK. Certains chercheurs pensent qu’un taux élevé d’insuline dans l’organisme pourraient être en cause. L’insuline est une hormone qui sert à réguler le taux de sucre dans le sang. S’il y a surproduction d’insuline, l’organisme libère des hormones mâles supplémentaires.2
    D’autres études montrent que ce syndrome est associé à une hyperactivité du système nerveux sympathique pouvant être secondaire à l’hyperinsulinémie, mais aussi par le fait que l’innervation par des fibres nerveuses cathécolaminergiques est plus dense dans les ovaires liés aux SOPK que dans les ovaires normaux.3

    Le SOPK semble aussi être associé aux antécédents familiaux.
    On ne peut pas guérir le SOPK; on dispose toutefois de traitements qui aideront à rétablir l’équilibre des hormones de l’organisme ou à soulager des symptômes comme l’acné et la prise de poids.
    Bien que le SOPK soit localisé au niveau des ovaires, il entraîne une modification de l’équilibre hormonal qui peut agir sur l’organisme dans son ensemble. L’absence de traitement peut amener les conséquences suivantes :
    infertilité;
    pilosité excessive;
    diabète;
    maladies du cœur;
    hémorragies utérines;
    risque accru de fausse couche;
    risque accru de diabète gestationnel (diabète survenant pendant la grossesse);
    apnées du sommeil (brèves périodes pendant lesquels on cesse de respirer en dormant); et
    cancer de l’utérus.
    Ces problèmes ne se manifesteront pas chez toutes les femmes atteintes du SOPK; toutefois, ils représentent un risque accru.4
    Le développement folliculaire dans les ovaires est un processus qui nécessite plusieurs mois. Les ovules sont destinés à se développer dans un environnement riche en estrogènes et en progestérone, pas dans un environnement d’androgènes. Donc, même si le corps de la femme est forcé à ovuler à l’aide de médicaments stimulant l’ovulation, la qualité de ses ovules pourrait être pauvre. Les femmes qui souffrent du SOPK qui deviennent enceinte ont un risque plus élevé de fausses-couche, qui pourrait être attribué à la santé de l’ovule et son effet sur le developement de l’embryon.5
    100 jours sont nécessaire à la production d’un ovule en santé.6
    5. Informations à retenir à partir des recherches effectuées en rapport avec la RC :

    La manifestation la plus commune du SOPK est l’humidité ou les glaires, incluant:
    fatigue post-prandiale
    seins fibrokystiques
    acnée
    selles urgentes, pâles ou odorantes
    sang menstruel contenant des filets ou du mucus
    tendance aux infections vaginales et prurit génital
    surplus de poids
    Langue humide et glissante
    Avec le SOPK on assume qu’il y a des glaires qui sont vraiment profondes dans le corps et qui ne produisent peut-être pas de symptômes à l’externe.
    L’obstruction par les glaires peut produire un graphique de la température basale atypique: température similaire tout au long du graphique ou très longue phase folliculaire avec une courte phase luthéale.
    La déficience de Yang Qi peut produire des glaires parce que les fluides ne pouvant bouger, se condensent.
    Ce sont les Glaires ou l’Humidité qui amènent la formation des kystes ovariens, alors que le Vide de Yang du Rein est responsable de l’aménorrhée et de la stérilité. Dans de nombreux cas, il y a aussi des Stases de Sang. Les facteurs pathogènes qui produisent la maladie polykystique de l’ovaire sont les mêmes que ceux qui sont responsables des kystes ovariens; la différence principale réside dans le fait que la maladie polykystique de l’ovaire se développe à partir d’un Vide constitutionnel du Rein.7
    Des études réalisées en Europe dans les années 90 sur des femmes qui avaient le SOPK sans ovulation, démontrent que l’électroacupuncture rétablissait l’ovulation chez un tiers des sujets testés. L’acupuncture a aussi réduit les indicateurs endocriniens du SOPK, incluant les ratio LH ∕ FSH, donc la concentration de testosterone et les concentration de beta-endorphine. La théorie est que cette amélioration est causée par un inhibition de l’hyperactivité dans le système nerveux sympatique. Ce qui normalise le système hormonal directement lié à l’ovulation et à la reproduction, ensuite, toute la cascade hormonale permettant la formation d’un ovule et le relachement de ce dernier peut se produire au moment opportun.8

    TX de Kiiko Matsumoto:
    Oketsu : Stagnation de sang dans l’abdomen :

    TX: source: The Infertility Cure
    Yintang
    Ear interagic notch
    6Rt
    ZiGong
    3VC
    4VC
    6VC
    40E
    Électro: 23V, 32V, 52V
    6Rt
    point de l’oreille dans la fosse triangulaire pour réduire l’activité sympatique des ovaires.
    + Plus un travail sur le Terrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *